CENTRALE GAZ, A CONTRE COURANT.

Publié le par Groupe des élus UDB

autocollant-gaspare
Si l'UDB et ses élus ont approuvé, en 2010, deux des branches du Triskell électrique breton, ils se sont opposés de façon catégorique  à sa troisième branche : la centrale gazanticipant sur le projet de directive adopté le 28/02 2012 par la commission Energie-Industrie-Recherche du Parlement Européen. Ce projet qui tend à imposer aux Etats une réduction de la consommation d'énergie de 20%  d'ici 2020 "permettra à l’UE non seulement d’atteindre ses objectifs en termes de sécurité énergétique et de changement climatique, mais aura également un impact économique remarquable, en stimulant l’activité économique et la création de millions d’emplois, tout en réduisant les coûts énergétiques pour les entreprises et les ménages... Cela aura également pour effet de maintenir des investissements dans l’économie européenne plutôt que de poursuivre la situation actuelle qui implique le transfert d’énormes sommes vers des pays tiers pour les importations d’énergie".
  
Le "pacte électrique breton" apparaît donc déjà dépassé par cette nouvelle politique européenne puisqu'il repose sur un scénario d'augmentation des consommations d'énergie, augmentation censée justifier la construction d'une centrale électrique à gaz dans l'attente du déploiement des énergies renouvelables, marines notamment. Les évolutions démographiques légérement différentes de la Région retagne (0,7% par an) et de l'Union européenne (0,3% par an) ne sauraient justifier un choix du passé, contraire aux solutions d'avenir que sont la sobriété et à l'efficacité énergétiques.
 
NON à la centrale gaz,  Oui au Triskell énergétique durable: sobriété, efficacité, énergies renouvelables locales.
 
L'UDB invite à venir nombreux au rassemblement organisé le samedi 3 mars à 10h à Landivisiau. 
 
Mona Bras
Herri Gourmelen
Christian Guyonvarc'h
Naig le Gars

Publié dans Energie

Commenter cet article