Danger pour la réparation navale à Brest

Publié le par Groupe des élus UDB

 

reparation-navale-a-brest.jpg

 

Rennes / Roazhon, le 7 octobre 2011

 

 

 

Danger pour la réparation navale à Brest:

les élus UDB s'adressent à Jean-Yves Le Drian

 

 

Les difficultés de la SOBRENA, confrontées à un carnet de commandes très mince, doivent faire l'objet, comme le demandent les représentants du personnel, d'une mobilisation conjointe des forces socio-économiques, de l'Etat et des collectivités bretonnes, Région en tête. Car autour de ce qui est le principal pôle de réparation navale en France les enjeux sont très forts pour la Bretagne. D'abord pour les quelque 500 salariés de l'entreprise et de la sous-traitance bien sûr. Mais aussi parce que le maintien des compétences existantes conditionnera en partie la réussite des projets brestois et bretons dans le grand éolien offshore et l'hydrolien.

 

Dans le renforcement du plan de charges de la SOBRENA il faut identifier la responsabilité particulière du transporteur breton Brittany Ferries, première entreprise française pour le transport maritime de passagers. Or, cette entreprise n'a pu se développer qu'avec le soutien financier des collectivités bretonnes (Région et départements). 3 des 9 navires qu'elle exploite (Armorique, Bretagne, Pont-Aven) sont la propriété de la SABEMEN et de la SOMABRET, sociétés d'économie mixte où la Région est premier actionnaire et qu'elle préside. La Région a donc à la fois la légitimité nécessaire, en tant qu'actionnaire principal, et le pouvoir d'intervenir pour que l'entretien et la réparation des navires de la Brittany Ferries soient dorénavant assurés à Brest. Cela ne suffira évidemment pas à garantir un plan de charges régulier mais si la Brittany Ferries ne reconnaît pas la compétence des entreprises bretonnes de réparation navale, alors qui le fera? L'annonce faite par la Brittany Ferries, le 6 octobre, du choix de Brest pour des travaux de maintenance courant novembre sur l'Armorique est une bonne nouvelle qui doit s'inscrire dans une politique durable.

 

Les élus régionaux de l'UDB vont relayer cette exigence auprès du Conseil régional. Ils ont d'ores et déjà écrit à son président afin que la Région mobilise tous ses moyens.

 

Herri GOURMELEN

Président du groupe UDB, autonomie et écologie

 

Christian GUYONVARC'H

conseiller régional, pays de Brest

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article

BREHIER Pierre 23/10/2011 09:36


Bonjour,

merci pour votre action concernant la SOBRENA, la CFE-CGC section syndicale seule représentative au deuxième collège, est très active depuis le début du conflit et ne semble pas çetre écoutée,
depuis la première annonce nous avons fait savoir que, la direction de MEUNIER voulait se séparer de SOBRENA, qu'il fallait activer les leviers de tous bords avant la casse. Nous avons avec la CGT
au premier collège réussi à calmer les esprits et personne ne voulait s'attaquer à l'outil de travail. Les salariés se sont mobilisés pour garder en vie la navale à BREST.
MERCI un tract a été publié qui défini bien la situation, si mail possibilité de l'envoyer.


Groupe des élus UDB 24/10/2011 10:58



Vous pouvez l'envoyer à notre collaborateur: gael.briand@region-bretagne.fr


 


Quoi qu'il en soit, c'est un sujet important pour l'économie brestoise. Vous pouvez compter sur notre soutien;