Energies renouvelables: Bretagne – Ecosse, y a pas photo !

Publié le par Groupe des élus UDB

echo-35.jpg

 

 

 

Communiqué de presse

Saint-Malo, le 20 septembre 2011

 

 

 

Energies renouvelables: Bretagne – Ecosse, y a pas photo !

 

Lors de l'inauguration du nouvel espace de découverte du barrage de la Rance, consacré en partie aux énergies marines du futur, Isabelle Thomas a déclaré (OF du 20/09): «  Dans quelques décennies, le vent et les marées nous permettront de devenir autosuffisants en électricité ». Soit ! Mais force est de constater qu'en France on ne semble guère croire aux énergies renouvelables. Au lieu de développer un terrain propice et de soutenir ceux qui investissent en ce domaine, le gouvernement français a au contraire apporté un coup d'arrêt tant à l'éolien qu'au photovoltaïque.

 

Certes la Région s'est fixé un objectif qu'on peut qualifier d'ambitieux en regard de ce qu'est la réalité française, de 3600 MW d'énergies renouvelables d'ici 2020, mais on ne peut qu'être confondu devant ce qui se passe dans le même temps en Ecosse. D'ores et déjà, 27% de ses besoins en électricité sont d'origine renouvelable et l'objectif est de 80%, voire 100%, en 2020, grâce à un programme massif d'éolien onshore et offshore, l'énergie de la houle, l'énergie marémotrice, la capture et le stiockage de carbone ... et cela en créant plus de 100 000 emplois !

 

L' Ecosse est devenue une référence au niveau mondial pour son savoir-faire technologique et son ingénierie: 845 millions de livres ont été investies l'année dernière, principalement en Chine, Espagne, Malaisie, Inde, Roumanie. La Bretagne a les atouts géographiques, technologiques, humains pour connaître un développement semblable. Il lui manque une chose: le statut d'autonomie de sa cousine écossaise, c'est à dire le pouvoir politique et les moyens financiers financiers afférents.


Herri Gourmelen

conseiller régional UDB

Publié dans Energie

Commenter cet article