L'UDB obtient l'intégration du breton et du gallo dans le programme numérique régional

Publié le par Groupe des élus UDB

 

arrobase.gif

 

Breton et gallo dans les politiques de la Région:

le groupe UDB obtient leur intégration dans les programmes numériques

 

Dans le cadre de la politique régionale d' « aménagement numérique de la Bretagne », la Commission Permanente du Conseil régional a adopté, le 9 juin 2011, plusieurs dispositifs nouveaux parmi lesquels:

 

  • « sites Web des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) ».

Partant du constat qu'une commune sur deux ne possède pas de site internet la Région a décidé d'aider les EPCI dans « leur réflexion et la conception de leur site internet répondant aux besoins de leur structure mais aussi et surtout aux besoins de leurs citoyens ». Le dispositif régional prévoit une subvention qui pourra varier de 20 à 50% du coût global du projet (en fonction du niveau de respect d'un certain nombre de critères), avec un plafonnement à 20.000 €;

 

  • « aide aux projets numériques innovants ».

Affichant l'ambition de « faire de la Bretagne la première région du numérique populaire en assurant l'accès de tous aux services et aux usages permis par les nouvelles technologiques numériques », la Région entend subventionner les projets qui présenteront un intérêt régional et proposeront une innovation sur les services, les usages ou les contenus. La subvention de la Région pourra atteindre jusqu'à 50% du coût global du projet dont le porteur pourra être une association, une entreprise, une collectivité ou un espace public numérique.

 

En parfait accord avec ces deux projets le groupe « UDB, autonomie et écologie » n'en a pas moins constaté avec étonnement que dans la liste des critères de sélection aucune référence n'était faite à la prise en compte par les porteurs de projet des langues spécifiques de Bretagne (breton, gallo). Or il est bien évident que le numérique, notamment dans sa dimension des services, des contenus et des usages, est un enjeu fondamental pour que le breton et le gallo soient demain des langues vivantes, des langues du 21ème siècle.

 

Christian Guyonvarc'h, représentant du groupe « UDB, autonomie et écologie » à la Commission Permanente du Conseil régional, a déposé deux amendements pour une intégration du breton et du gallo dans les critères d'appréciation des projets. Ces amendements ont été adoptés.

Commenter cet article