« Nouvelle alliance »: effet d'annonces ou réelle volonté de changement ?

Publié le par Groupe des élus UDB

Bannière Intergroupe EEB-UDB

 

« Nouvelle alliance »: effet d'annonces ou réelle volonté de changement ?


Historiquement, jamais autant d'acteurs bretons, d'horizon aussi divers, ne s'étaient réunis pour confronter les points de vue sur l'avenir de l'agriculture régionale. Une fois de plus il faudra attendre patiemment un éventuel plan d'action, prévu pour la session du Conseil régional de juin prochain, pour juger de la volonté de la majorité de Jean-Yves Le Drian d'entamer la nécessaire mutation du « modèle agricole breton ».


 

Force est de constater que depuis plusieurs années maintenant les discours s'infléchissent quant aux évolutions incontournables de nos agricultures : sur le rôle des modes de production pour participer à la lutte contre le réchauffement climatique, sur le maintien nécessaire des emplois paysans ou encore sur la relocalisation, l'énergie, les conséquences de la volatilité des prix agricoles... Les propositions des écologistes pour un autre modèle agricole, respectueux des paysans, des consommateurs et de notre environnement, sont bien au cœur des débats.


Nous partageons l'objectif annoncé par le président du conseil régional :«  la nouvelle alliance ne doit pas exclure », car nous constatons précisément que sur le terrain c'est l'inverse qui se poursuit avec violence depuis des décennies, que ce soit dans le domaine du foncier au service de l'agrandissement au détriment de l'installation, ou dans le domaine des modes de production et de la répartitions de la valeur ajoutée. Une synergie plus forte entre les régions et le niveau européen est un moyen de combattre l'exclusion et les drames humains qui en résultent.


La mutation du modèle agricole breton faisait partie des objectifs du candidat J.Y Le Drian lors des dernières élections régionales. Nous espérons que le président J.Y Le Drian tiendra ses engagements et nous sommes disposés à y contribuer positivement, conscients qu'il faudra du temps, des moyens et de la persévérance pour y parvenir.


René Louail et Mona Bras, référent-e agriculture des groupes Europe Écologie Les Verts et Union Démocratique Bretonne au Conseil Régional de Bretagne

Publié dans Agriculture-pêche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article