Session plénière de décembre 2011: projet de schéma régional éolien

Publié le par Groupe des élus UDB

 

parc_eolien.jpg

 

Conseil régional de Bretagne

Session plénière des 15 et 16 décembre 2011

 

 

Projet de Schéma régional éolien

 

Intervention de Mona Bras

 

 

 

 

Monsieur le Président, Monsieur le vice-président,

 

Notre schéma régional éolien adopté en 2006 démontre que la région Bretagne et les îles bretonnes sont des laboratoires grandeur nature d'une marche vers l'autonomie énergétique de nos territoires en énergies renouvelables. Ce vecteur essentiel du développement des énergies renouvelables devrait produire 50% des 3600MW d'énergies renouvelables d'ici 2020. Cet objectif est ambitieux mais réaliste au regard du précédent schéma que certains trouvaient trop optimistes.

 

Le succès de ce futur schéma nécessitera l'adhésion des populations, et celle-ci sera d'autant plus facile que nous serons dans des projets énergétiques de territoires tel que celui exemplaire de la communauté de communes du Méné : un mix énergétique avec maîtrise publique, associative ou coopérative, basé sur un mix énergétique local : méthanisation, éolien, taillis à rotation rapide, chaudière bois collective. Ce petit territoire nous montre la voie de la production territoriale d'énergie renouvelable et la voie de l'autonomie énergétique territoriale.

 

Les sites éoliens, que ce soit l'éolien terrestre ou l'éolien marin, seront d'autant plus rentables économiquement qu'on aura pu les associer à des STEP, stations de transfert d'énergie par pompage, qui peuvent aussi être littorales car la technique est aujourd'hui maîtrisée. Bien sûr, puisqu'il est question de rentabilité économique et que les sites éoliens sont surtout des sites privés (sauf le projet de Béganne), il faudra que ces STEP soient financés par des fonds privés ou qu'à défaut, s'ils étaient financés sur fonds publics, les exploitants des sites éoliens paient une redevance pour bénéficier des capacités de stockage des STEP. Nous souhaitons donc que l'étude sur les solutions de stockage de l'électricité, en particulier les STEP, soit activée. Cette étude avait été annoncée par Monsieur Dominique Ramard dans le cadre de la Conférence bretonne de l'énergie. Ces STEP peuvent être de grande capacité comme à Guerlédan, mais aussi de plus petite capacité. Dans le cadre du réchauffement climatique et face aux problèmes de réserves d'eau potables disponibles, les STEP offrent de surcroit des réserves d'eau pour l'alimentation en eau potable des populations et pour l'agriculture.

 

Nous voterons donc pour ce nouveau schéma éolien régional.

Publié dans Energie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article