Session plénière de décembre 2011: relance du projet de parc naturel régional du Golfe du Morbihan

Publié le par Groupe des élus UDB

golfe du morbihan

 

Conseil régional de Bretagne

Groupe UDB – Autonomie et écologie

Session plénière des 15 et 16 décembre 2011

 

Intervention de Mona Bras

 

Relance du projet de Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan

 

Monsieur le Président, chers collègues,

 

Suite au blocage du projet de Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan, la maire de Plescop avait déclaré: « C'est un outil qui devait nous permettre de gérer l'espace de façon raisonnable qui vient de nous passer sous le nez ». Nous ne pouvons que partager sa rancoeur.

 

Rancoeur d'autant plus justifiée que le projet de Parc Naturel Régional avait recueilli l'aval du conseil national pour la protection de la nature, de la fédération des parcs naturels régionaux, du Ministère de l'écologie, du Conseil régional de Bretagne, le Conseil Général du Morbihan, de 15 communes sur les 23 que composent l'agglomération de Vannes sans oublier le plébiscite de 90% des participants de l'enquête publique ! Seule la maire de Vannes à l'époque avait bloqué le processus de validation. Depuis la situation a évolué et, disons-le, c'est une bonne chose.

 

Le PNR est d'abord un outil. A l'époque des premiers parcs, l'UDB craignait que l'on ne créé des « réserves d'indiens ». Aujourd'hui, les parcs régionaux permettent de concilier la préservation des milieux et l'activité humaine. Dans un territoire comme le Golfe du Morbihan victime d'une sur-urbanisation, un PNR permettrait de corriger les dérives urbanistiques et/ou immobilières sans pour autant remettre en cause l'économie locale et endogène.

 

Car l'économie résidentielle, dans le Golfe du Morbihan comme ailleurs, est un frein au développement économique territorial, un frein au logement des moins aisés et des plus fragiles d'entre nous (étudiants, jeunes actifs, emplois précaires, retraités modestes) contraints à l'exil vers le Centre-Bretagne pour trouver des logements abordables. La balnéarisation du Golfe du Morbihan et de la côte sud de la Bretagne en général, avec ses milliers de résidences secondaires est l'antithèse du bien-vivre ensemble et de l'aménagement intelligent du territoire.

 

Certaines communes du Golfe du Morbihan sont désertiques dix mois sur douze et surpeuplées les deux mois d'été, faisant subir une pression écologique difficilement gérable à l'environnement, à la ressource en eau potable... Raison de plus pour contraindre un peu plus les dérives de l'urbanisme sauvage.

 

Nous ne pouvons donc que nous réjouir que le Conseil régional de Bretagne relance le projet de PNR du Golfe du Morbihan et souhaiter que la nouvelle gouvernance associant l'ensemble des collectivités concernés parvienne à mener à bien ce projet d'intérêt général.

 

La Région, en relançant le projet de parc naturel régional nous permet d'échapper à une nouvelle guerre... du Golfe! Notre groupe votera pour cette relance du processus de Parc Naturel Régional , un PNR ni dénaturé, ni au rabais.

 

Je vous remercie.

Commenter cet article