Session plénière de février 2012: budget formation

Publié le par Groupe des élus UDB

MFP.jpg

 

 

Session plénière des 2, 3 et 4 février 2012
Groupe UDB
Mission III – formation
Intervention de Naig Le Gars

 

 

 

 

Nous appuyons les engagements contenus dans le bordereau, et nous voterons pour.

Nous apprécions notamment une plus grande souplesse, à la fois dans la gestion des prescriptions, et dans celle des offres de formation, ainsi que la volonté de renforcer l'efficience des dispositifs et des structures. Ce programme est aussi, de notre point de vue, clairement de gauche, et c'est un compliment.

Quelques observations cependant :

En ces temps difficiles, il est plus que jamais nécessaire d'accompagner les demandeurs d'emplois, dont le nombre a dramatiquement augmenté ces derniers mois: +5,6% en France contre 6,8% en 2011 pour la Bretagne administrative, près de 8% dans le Finistère et les Côtes d'Armor. Les femmes, les jeunes et les seniors sont les catégories les plus touchées. L'expérience nous montre l'importance d'un accompagnement à la fois professionnel et individualisé notamment auprès des personnes les plus éloignées de l'emploi. Le chômage de longue durée concerne plus de 71 000 chômeurs de longue durée sachant que beaucoup d'entre-eux sont, pour dire vite, largués.

Très concrètement, l'accompagnement orientation des chômeurs demande des moyens humains et des compétences, on ne s'improvise pas professionnel de l'orientation du jour au lendemain. Nous ne sommes pas dupes des promesses de Nicolas Sarkozy qui annonce 1000 créations d'emplois à Pôle Emploi… en CDD alors  que pôle emploi a été délesté d’environ 2000 postes titulaires depuis sa création.

Et même si la politique de la Région en matière de budget est volontariste, nous ne pouvons que nous inquiéter, quant à l'efficacité de la prise en charge des demandeurs d'emplois et à la nécessaire prise en compte de l'aspect humain.

-Concernant l'information des publics, nous la jugeons primordiale, et nous aimerions qu'elle soit plus performante, que ce soit sous format papier (diffusion des catalogues), ou numérique. C'est en ce sens que nous avons proposé des amendements. Petite réserve sur le e-folio : protection des données et que celles-ci ne soient pas préjudiciables pour les jeunes. Il ne faut pas que cela devienne un fichage. A ce propos, les indicateurs concernant les sites « seformerenbretagne.fr » et celui du GREF (dont le rôle et les moyens doivent-être encore renforcés, et préférés à toute autre forme de sous traitance), gagneraient à être plus précis et plus... sexy!

Je vous remercie.

Publié dans Budget

Commenter cet article