Session plénière de février 2012: Pôle métropolitain du pays de Brest

Publié le par Groupe des élus UDB

Pays-de-brest.png

 

Conseil régional de Bretagne
session des 2, 3 et 4 février 2012

Projet de création du pôle métropolitain du Pays de Brest

intervention de C. Guyonvarc'h
au nom du groupe UDB, autonomie et écologie


Monsieur le Président, chères/chers collègues,

Comme vous le savez le statut juridique des « pôles métropolitains » est une application de la loi dite de réforme territoriale de décembre 2010, loi que nous avons combattue et dont nous souhaitons l'abrogation pour qu'elle soit remplacée par une vraie régionalisation. Pourtant nous voterons pour le projet de création du pôle métropolitain du Pays de Brest. Nous assumons ce qui n'est un paradoxe qu'en apparence et nous allons nous en expliquer.

Nous insistons sur un point: il ne faut pas confondre l'organisation des fonctions métropolitaines dans le cadre d'un projet régional global et équilibré et la métropolisation qui est un autre choix politique que nous réprouvons.

Nous soutenons ce projet sur lequel la Région doit rendre un avis parce qu'il n'est pas d'opportunité. C'est un projet d'organisation territoriale qui s'est construit à la base, dans une concertation entre les sept EPCI qui composent le syndicat mixte du pays de Brest. Un syndicat mixte qui a déjà porté un schéma de cohérence territoriale (SCOT).

Ce projet de pôle métropolitain est donc conçu pour dynamiser une stratégie de pays, dans une articulation entre l'urbain et le rural, une stratégie de pays qui correspond à notre vision de l'architecture territoriale de la Bretagne. Les compétences dont le pôle métropolitain du Pays de Brest entend se saisir (coordination des politiques foncières, organisation des services de transports, accueil des entreprises, tourisme ou encore déploiement du très haut débit) vont lui permettre de répondre à la bonne échelle aux mutations sociales, économiques et environnementales de ce bassin d'emploi.

Pour autant, si nous approuvons cette démarche nous rappelons l'exigence que nous avons posée en début de session: les fonctions métropolitaines, qu'elles se développent dans le pays de Brest, dans le pays de Rennes ou ailleurs, doivent être mises au service de l'ensemble de la Bretagne et des bretons. La Région doit y veiller en prenant l'initiative d'une concertation ouverte à tous les territoires, y compris ceux à dominante rurale.

Commenter cet article