Voeu portant sur une TV régionale publique ouvertes aux langues de Bretagne

Publié le par Groupe des élus UDB

Conseil régional de Bretagne

Session plénière des 2, 3 et 4 février 2012

 

Voeu du groupe UDB - Autonomie et Ecologie
Pour une télévision régionale publique ouverte aux langues de Bretagne


- Considérant la quasi-inexistence du breton (1h30 par semaine) et l'absence totale du gallo dans les programmes de la télévision régionale, comparativement à la situation du galicien, du basque et du catalan (168 heures par semaine) ou du gallois (10h par semaine sur la BBC et la chaîne S4 C entièrement en langue cymrique),

- Considérant la création de France 3 Corse Via Stella, fruit d'une convention tripartite entre l'Etat, France Télévisions et la région Corse, accessible gratuitement à l'ensemble des foyers en Corse via la TNT et accessible partout en France, via l'ADSL et le satellite, diffusant 20 heures de programmes chaque jour, dont une proportion significative en langue corse (28 heures par semaine),

- Considérant la réduction continue depuis 2005 des tranches d’informations et de programmes régionaux sur la seule chaîne de télévision publique dont c’est pourtant la vocation,

le Conseil régional de Bretagne demande à l'État et France Télévisions l'ouverture de discussions en vue :

- de l'obtention, dans l'immédiat, d'un temps d'antenne décent dédié au breton et au gallo, à des horaires de diffusion décents,

- du rétablissement de toutes les tranches régionales en français perdues par France 3 Bretagne depuis 2005 et l’ouverture de nouvelles tranches régionales aux meilleurs horaires de diffusion

 

Adopté à l'unanimité

Publié dans Culture et Sport

Commenter cet article

R-A Moog 01/03/2012 17:22

Quid de la Loire-Atlantique ?

Groupe des élus UDB 02/04/2012 15:34



Cette partie là du texte avait été saquée par la majorité... à notre grand regret. Notre texte initial prévoyait un paragraphe sur la situation en Loire-Atlantique.



Padrig Lescoat 04/02/2012 20:19

En meme temps c'est vrai que faire un hommage aux parlers, qu'ils soient breton ( vannetais par ex) ou français, est important également.

Padrig Lescoat 04/02/2012 17:06

C'est une excellente idée mais bon pour le patois, c'est pas tres grave. Au pays basque, ou au pays de galles il y a aussi des patois anglais ou espagnols et ils ne sont pas à la télé. Il faut
organiser ses priorités et se centrer sur l'essentiel: la langue de Bretagne le breton: le gallo est juste un patois du francais. C'est pas juste que ce soit juste en bretagne qu'on utilise un
dialecte pour freiner la survie du breton

Groupe des élus UDB 06/02/2012 15:56



Ce sont aux locuteurs du gallo de s'interroger sur leur "envie de gallo". Essayons de ne pas utiliser le mot "patois" péjoratif. Préférons le mot dialecte. Et évitons aussi d'opposer les langues.