Christian Guyonvarc'h

Guyonvarch--Christian--Com.R-gion-1-.JPGNé le 29 décembre 1964 à Hen Bont (Hennebont), étudie l'histoire et le droit européen à Nantes, Brest et Bruxelles. Mémoire de maîtrise consacré à la Ligue Fédéraliste de Bretagne, qui réunissait les militants bretons de gauche dans les années 1930.

A Nantes, il participe à la création en 1982 et préside le CSPAN (Comité de Solidarité avec les Peuples d'Afrique du Sud et de Namibie), comité étudiant anti-apartheid. Le CSPAN organise plusieurs réunions publiques avec des responsables de l'ANC, de la SWAPO (mouvement de libération de Namibie) et de syndicats sud-africains clandestins.

Il adhère à l'UDB à Nantes, en octobre 1983, suite à l'annulation par la nouvelle municipalité RPR (droite) de la subvention que la municipalité précédente avait accordée au comité d'organisation d'un colloque scientifique international sur le tricentenaire du Code Noir qui régissait la traite des esclaves. Son adhésion à l'UDB est suscitée par une rencontre avec l'élu municipal UDB, Patrick Pellen.

Il travaille au Parlement européen de 1989 à 1994, dans le cadre d'un accord politique entre l'UDB et l'Union du Peuple Corse des frères Simeoni, d'abord comme assistant parlementaire de Max Simeoni, élu député européen sur la liste des Verts, puis comme administrateur du groupe parlementaire Arc-en-ciel.

A son retour en Bretagne en 1994, il crée et administre la société de conseil « Europe Info Services » de 1995 à 2002.

Membre du bureau politique de l'UDB de 1986 à 2004. Responsable des affaires extérieures et, à ce titre, président statutaire de 1994 à 2004. Il renoncera à ses responsabilités au sein de l'UDB après avoir intégré l'exécutif du Conseil régional de Bretagne en avril 2004. Il renoncera également à son mandat d'adjoint au maire de Lorient.

Mandats

 

1995: conseiller municipal de Lorient, délégué aux relations avec la Communauté européenne. Lorient est alors en zone de reconversion industrielle aidée par le FEDER (Fonds de développement régional) et le FSE (Fonds social européen).

 

2001: adjoint au maire de Lorient, chargé de la santé, de la salubrité publique et de la restauration municipale. Il participe au programme de création du nouveau centre hospitalier de Lorient. Il fait adopter par le conseil municipal une délibération (la deuxième en France) en faveur d'une clause non OGM dans les marchés publics de la restauration municipale. Il organise deux repas bio par mois en privilégiant les circuits courts. Après avoir intégré l'exécutif du Conseil régional en avril 2004 il renoncera à son mandat d'adjoint au maire de Lorient.

 

2004: élu conseiller régional il devient vice-président du Conseil régional, chargé des affaires européennes et internationales et des coopérations territoriales. Sur le plan européen il organise la création de l' « ambassade de Bretagne » à Bruxelles. Sur le plan international il crée les Assises de la solidarité internationale de Bretagne et une plateforme collaborative permanente dédiée aux relations entre la Bretagne et les 150 pays du Sud: ABCIS (Acteurs Bretons de la Coopération Internationale et de la Solidarité). Sur le plan des coopérations territoriales il engage les premières coopérations bilatérales entre la Région Bretagne et la Pologne (2005) puis entre la Bretagne et Madagascar (2007). Il organise les premières rencontres entre collectivités galloises et bretonnes jumelées, en 2007 à Nantes puis en 2008 à Lorient. Il fait adhérer la Région Bretagne au réseau NRG4SD (Réseau mondial des gouvernements régionaux pour le développement durable) et organise le premier Sommet mondial des Régions sur le changement climatique, en octobre 2008 à Saint-Malo. A cette occasion l'ONU présentera un programme innovant de soutien aux 500 Régions du monde pour les aider à s'adapter aux conséquences du changement climatique et à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Il est l'auteur de la motion du Conseil régional qui a initié la commission mixte Région Bretagne - Conseil général de Loire-Atlantique, laquelle a permis d'intégrer la Loire-Atlantique dans la communication du Comité régional du tourisme de Bretagne, dans différentes manifestations comme le Tour de Bretagne cycliste (départ de Nantes en 2009), le Tour de Bretagne à la voile et les Jeux nautiques interceltiques et atlantiques et dans des établissements publics de coopération culturelle comme « Livre et lecture en Bretagne ».

 

2010: réélection au Conseil régional de Bretagne.

Juin 2012: Christian Guyonvarc'h est nommé rapporteur général du budget.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :