Session extraordinaire de janvier: pacte électrique breton (1)

Publié le par Groupe des élus UDB

oiseau seul

Conseil régional – Session du 6 janvier 2011 – Pacte électrique breton

 

Intervention de Herri Gourmelen, président du groupe UDB- Autonomie, Ecologie

 


 

Monsieur le Président, chers collègues,

 

Quelques remarques qui ne sont pas que de forme dans notre esprit, avant de passer la parole à notre collègue K. Guyonvarc'h, référent de notre groupe pour la question énergétique et co-rédacteur des amendements présentés conjointement par Europe Ecologie et l' UDB.

 

Nous avons, Monsieur le Président, lors de la session des 16 et 17 décembre, dit suffisamment fort ce que nous pensions de la façon dont le CESER et notre Assemblée ont eu à connaître de ce dossier pour ne pas y revenir. Toutefois, une ambiguïté de taille, à nos yeux, doit être levée d'emblée. En effet, dans votre projet de résolution vous écrivez: «  projet de pacte électrique breton que j'envisage de conclure avec l' Etat etc ... », mais sur la page de couverture du document lui-même, figure au-dessus des logos des différents partenaires, la mention «  Pacte électrique breton, signé le 14 décembre 2010 ». Et il se trouve d'ailleurs qu'on peut lire sur les sites internet de la Préfecture et de la Région un communiqué de presse, daté du 14 décembre, faisant état de la signature par vous même et le Préfet de Région du dit pacte.

 

Notre débat peut dès lors apparaître formel, le résultat étant écrit d'avance. Mais pour nous ce n'est pas le cas. Parce que la question énergétique est un défi majeur pour l'avenir de la Bretagne, parce que c'est un enjeu fondamental pour dire le type de société que nous voulons, et qu'il est donc nécessaire d'élargir le débat à l'ensemble de la population afin d'obtenir le consensus le plus large. C'est là notre responsabilité d' élus. Et c'est la raison pour laquelle nous avons engagé un important travail d'amendement entre Noël et le premier de l'an. Nous souhaiterions pouvoir voter un pacte électrique breton soutenable. C'est ainsi que nous entendons notre rôle d' opposants constructifs.

 

Monsieur le Président, certes nous prenons acte des amendements à votre document d'accompagnement, déposés ce matin. Ils reprennent en partie l'esprit de nos 37 amendements au Pacte électrique breton. Mais, force est de constater que le pacte électrique ne bouge pas. Or, c'est lui qui va engager notre collectivité, juridiquement et financièrement.

 

Je vous remercie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article